pancartes féministes

Nous disons NON !

Publié le 4 mai 2017

Communiqué du 04/05/17

Disons NON !
De toutes nos forces NON.

NON à celle qui veut voler nos voix et la liberté des femmes,
NON à la député européenne qui sur 59 textes émancipateurs pour les femmes n’a voté que 3 fois pour, 17 fois contre et s’est abstenue 7 fois (elle était absente aux 32 autres séances, mais ses acolytes étaient bien là),
NON à celle qui a dit non à plus d’égalité des salaires,
NON à celle qui non a dit non à plus de postes de responsabilité des femmes dans le monde scientifique,
NON à celle qui refuse la loi sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes,
NON à celle qui a dit non à l’enseignement des langues des pays d’accueil aux jeunes migrantes,
NON à celle qui dit non à la gratuité des cantines pour les plus pauvres dont 85% de femmes qui élèvent seules des enfants,
NON à celle qui menace le droit à l’avortement, notamment en proposant de dérembourser les frais liés à L’IVG,
NON à celle qui s’oppose au travail des femmes au même titre que les hommes, pour qu’elles rentrent dans leur foyer,
NON à celle qui s’oppose aux luttes contre les violences faites aux femmes et notamment au système prostituteur, comme son ami Poutine,
NON à celle dont les amis ont voté contre les aides aux associations féministes en Île-de-France,
NON à celle qui détourne le concept de « laïcité », dans le seul but d’attiser la haine de certain·e·s envers les personnes de culture musulmane, tandis qu’elle défend par ailleurs l’installation de crèches de Noël dans les lieux publics, mais aussi le développement de l’enseignement libre sous contrat (qui concerne tout autant l’enseignement catholique tendance Manif pour tous, que des écoles juives, plus ou moins orthodoxes, ou des établissements musulmans, plus ou moins salafistes),
NON à celle dont le programme xénophobe et nationaliste frappera de plein fouet les personnes immigrées ou issues de l’immigration et en premier lieu les femmes, exilées, réfugiées, en situation irrégulières, de fait doublement discriminées,
NON à celle qui propose par exemple de supprimer l’aide médicale d’État pour les personnes étrangères en situation irrégulière,
NON à la candidate homophobe qui entend supprimer le mariage pour tous,
NON à celle qui n’incarne aucune de nos valeurs républicaines,
Non à celle qui les tient en joue avec les mêmes armes que les intégristes religieux qu’elle dit vouloir combattre,
Non à la peur de « l’autre », insufflée par une extrême-droite dont l’écartèlement du peuple de France nourrit une haine sourde, aveugle et brutale,
NON, ne nous laissons pas déposséder de cette belle LAÏCITE qui nous permet de vivre le mieux possible ensemble,
NON, enfin, à celle qui met à mal notre devise universellement enviée : LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ !

 

SOURCES
« L’ŒIL du 20 h », France 2, 01/04/17
Communiqué d’Osez le féminisme, « Marine Le Pen, pas notre présidente ! », 26/04/17
Libération, 25/04/17
Libération, 10/02/17