pancartes féministes

Vœu des échevins à Lyon : rassemblement laïque de protestation

publié le 9 septembre 2017
Ce vendredi 8 septembre, nos associations protestaient contre le "vœu des échevins", une tradition lyonnaise archaïque au cours de laquelle les édiles lyonnais font allégeance à l'Eglise.

À l’appel de six associations lyonnaises – Le comité 1905, Femmes Contre les Intégrismes, Libre Pensée, Ufal, Cercle Maurice Allard et Le Poing Commun – un rassemblement a été organisé le 8 septembre sur l’esplanade de Fourvière pour la défense de la laïcité. Ce rassemblement visait à dénoncer l’intrusion du religieux dans la vie publique, via la tradition dite du « vœu des échevins » à laquelle participent tous les ans de nombreux élus de la région lyonnaise.

Cette année, c’est le nouveau maire de Lyon, George Képénékian qui a remis un écu d’or symbolique aux autorités religieuses avant d’assister à la messe solennelle et à la bénédiction de la cité par l’archevêque… en présence également du président de la Métropole, David Kimelfeld, du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez et même du Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb…

 

En savoir + : reportage de France 3 Région

 

Communiqué commun des six associations :

« Comme chaque année, nous nous opposons à la participation de certains élus à la cérémonie religieuse du vœu des échevins célébré par le cardinal Barbarin.

***
Cette cérémonie religieuse obscurantiste qui remonte à 1643 au temps où survivaient encore des croyances moyenâgeuses, consacrait l’allégeance des échevins (équivalents aujourd’hui au maire et ses adjoints) au pouvoir spirituel à Lyon, avait pourtant été abolie par la Révolution. Prétendu « miracle » de la Vierge Marie, devenu « tradition lyonnaise » ?
Pourtant ni l’Empire, ni les monarchies qui ont suivi, n’ont osé la rétablir.
Pas plus que des maires comme Justin GODART, Victor AUGAGNEUR ou Edouard HERRIOT ne se prêtèrent à cette fâcheuse incursion du religieux dans la vie publique.

C’est finalement Vichy –quels souvenirs pour les lyonnais !- qui la rétablit, tout comme un certain nombre de lois anti-laïques. Puis elle fut remise subrepticement à l’honneur après le décès d’Edouard HERRIOT en 1957.

Pour le 60ème anniversaire de sa mort, HERRIOT,-à la pensée radicale et laïque aujourd’hui oubliée à Lyon par bon nombre de ses élus-, peut faire un clin d’œil malicieux à GUIGNOL, car il sait très bien qu’il sera le premier à recevoir l’eau bénite du balcon de l’esplanade de la basilique, lui dont la préférence pour le Beaujolais fait toujours légende.
Si la période actuelle a donné à Lyon la réputation de pactiser avec toutes les religions et d’en financer « habilement » certains fonctionnements déguisés, en contradiction totale avec la neutralité de la République et la loi de 1905, si nombre d’élus se complaisent électoralement au jeu des compromis-compromissions, nous refusons, nous républicains, que se perpétue cette cérémonie anti-laïque qui n’a le sens de « tradition » que dans l’esprit des cléricalistes.
Citoyens républicains et laïques, croyants ou non-croyants, de quelque confession ou courant de pensée que vous soyez :

Venez dire aux élus de la République que vous refusez qu’ils troquent leur écharpe tricolore contre une chasuble d’or !

Venez dire NON aux élus que vous les désignerez comme attributaires de la distinction du « Gérard de la Laïcité » !

Venez nombreux et faites savoir que vous refusez l’intrusion du religieux dans la vie publique !

Venez nombreux dire NON le 8 septembre 2017 dès 17 heures – Esplanade de Fourvière ! »