pancartes féministes

Brisons le silence

Publié le 1 décembre 2020

Place Bellecour Lyon le 21 Novembre 2020

Près de 500 personnes se sont rassemblées à Lyon, le samedi 21 novembre, place Bellecour,  quelques jours avant la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence contre les Femmes. Journée initiée par les Nations Unies dès 1991.

Plusieurs associations lyonnaises dont Filactions et FCI ont rappelé les chiffres sans cesse en hausse des agressions sexistes et sexuelles dont sont victimes les femmes. Une très forte augmentation (de plus de 30%) résultant du huis clos imposé par les périodes de confinement.

En 2019 plus de 200 000 femmes ont été agressées, battues, violées.

146 sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint et 87 depuis le l’année 2020.

En 2018, seulement 1/3 des plaintes déposées avaient fait l’objet de poursuites.  D’où le découragement de certaines pour se rendre à la police.

Ces rassemblements ont pour objectif de briser et faire briser le silence et demander le maintien et  l’augmentation des moyens actuellement attribués au 3919, inventé il y a plus de vingt ans par la Fédération Nationale Solidarité Femmes.

Sauvons le 3919

Les chiffres de VIFFIL, association spécialisée dans l’accueil, écoute , hébergement de femmes victimes de violences.

En 2019 :

11378 appels téléphoniques dont 68% soit près de 7000 concernant directement des femmes victimes de violences.

814 Femmes reçues lors de permanences à VIFFIL ou en mairies d’arrondissement

165 personnes dont 116 femmes et 49 enfants hébergées

5000 nuitées au total (pour 47 femmes et 61 enfants) d’hôtel pour des femmes en urgence de mise en sécurité

Article Filactions publié sur F3 Auvergne Rhône-Alpes le 24/11/2020 ->

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/violences-sexistes-association-lyonnaise-filactions-soutient-petition-nationale-sauver-3919-1898288.html