pancartes féministes

Caravane des droits à Villefontaine (38)

FCI participera ces 12 et 13 mai à l'anniversaire de la Médiathèque et du centre Simone Signoret de Villefontaine en Isère. | publié le 10 mai 2017

Ce week-end, l’association FCI sera aux côtés de ses ami·e·s de Villefontaine pour fêter les 30 ans de la Médiathèque CAPI (Communauté d’agglomérations Portes de l’Isère) et du Centre Simone Signoret. L’association participera notamment, samedi 13 mai, à une table ronde intitulée « Interculturalité et laïcité » et qui se déroulera sous une des fameuses tentes berbères traditionnelles du « Royaume de Badine »

Au programme également  : expositions, concert, ateliers de poésie, spectacle, jeux. ( Voir tout le programme)

En savoir plus sur la table-ronde « Interculturalité et laïcité » : ici

 


Nous disons NON !

Pour le second tour des présidentielles,  l'association Femmes Contre les Intégrismes appelle  à dire NON à la candidate SEXISTE, RACISTE et ANTI-LAÏQUE ! | publié le 4 mai 2017

Communiqué du 04/05/17

Disons NON !
De toutes nos forces NON.

NON à celle qui veut voler nos voix et la liberté des femmes,
NON à la député européenne qui sur 59 textes émancipateurs pour les femmes n’a voté que 3 fois pour, 17 fois contre et s’est abstenue 7 fois (elle était absente aux 32 autres séances, mais ses acolytes étaient bien là),
NON à celle qui a dit non à plus d’égalité des salaires,
NON à celle qui non a dit non à plus de postes de responsabilité des femmes dans le monde scientifique,
NON à celle qui refuse la loi sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes,
NON à celle qui a dit non à l’enseignement des langues des pays d’accueil aux jeunes migrantes,
NON à celle qui dit non à la gratuité des cantines pour les plus pauvres dont 85% de femmes qui élèvent seules des enfants,
NON à celle qui menace le droit à l’avortement, notamment en proposant de dérembourser les frais liés à L’IVG,
NON à celle qui s’oppose au travail des femmes au même titre que les hommes, pour qu’elles rentrent dans leur foyer,
NON à celle qui s’oppose aux luttes contre les violences faites aux femmes et notamment au système prostituteur, comme son ami Poutine,
NON à celle dont les amis ont voté contre les aides aux associations féministes en Île-de-France,
NON à celle qui détourne le concept de « laïcité », dans le seul but d’attiser la haine de certain·e·s envers les personnes de culture musulmane, tandis qu’elle défend par ailleurs l’installation de crèches de Noël dans les lieux publics, mais aussi le développement de l’enseignement libre sous contrat (qui concerne tout autant l’enseignement catholique tendance Manif pour tous, que des écoles juives, plus ou moins orthodoxes, ou des établissements musulmans, plus ou moins salafistes),
NON à celle dont le programme xénophobe et nationaliste frappera de plein fouet les personnes immigrées ou issues de l’immigration et en premier lieu les femmes, exilées, réfugiées, en situation irrégulières, de fait doublement discriminées,
NON à celle qui propose par exemple de supprimer l’aide médicale d’État pour les personnes étrangères en situation irrégulière,
NON à la candidate homophobe qui entend supprimer le mariage pour tous,
NON à celle qui n’incarne aucune de nos valeurs républicaines,
Non à celle qui les tient en joue avec les mêmes armes que les intégristes religieux qu’elle dit vouloir combattre,
Non à la peur de « l’autre », insufflée par une extrême-droite dont l’écartèlement du peuple de France nourrit une haine sourde, aveugle et brutale,
NON, ne nous laissons pas déposséder de cette belle LAÏCITE qui nous permet de vivre le mieux possible ensemble,
NON, enfin, à celle qui met à mal notre devise universellement enviée : LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ !

 

SOURCES
« L’ŒIL du 20 h », France 2, 01/04/17
Communiqué d’Osez le féminisme, « Marine Le Pen, pas notre présidente ! », 26/04/17
Libération, 25/04/17
Libération, 10/02/17


NOUVELLE ÉDITION DU GUIDE « MADAME, VOUS AVEZ DES DROITS »

Lancement de la 5e édition le 29 mars au Fort de Vaise | publié le 15 mars 2017

Avec Djemila BENHABIB, essayiste algéro-­‐québécoise, militante
féministe et laïque, ainsi que Maître Marie-Noëlle FRERY, avocate.

-> Fort de Vaise, de 17h30 à 21h

Madame-presentation-pages


Journée internationale des Droits des Femmes

Participation de FCI à deux projections/débats sur l'agglomération lyonnaise | publié le 8 mars 2017

Projection « Noces »

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, le Centre social Michel Pache de Francheville organise la projection du film « Noces » au cinéma Iris de Francheville. A l’issue de la projection un débat aura lieu en présence de l’association « Femmes contre les Intégrismes », sa présidente Atika Bouria et Noelle Navarro, et de l’association « Femmes Informations Juridiques Internationales Rhône-Alpes ».

20h – Cinéma Iris, Francheville

 

Projection « A peine j’ouvre les yeux »

Le cinéma les Alizées et la Ville de Bron organisent la projection du film « A peine j’ouvre les yeux », ce mercredi à 20h, suivi d’un débat animé par l’élue à la parité Claire Durand-Morel, en présence de l’association « Femmes contre les Intégrismes ».

20h – Cinéma Les Alizées, Bron


Protestation contre l’installation crèche au siège de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Plusieurs associations rhonalpiennes, dont FCI, publient un communiqué commun

publié le 15 décembre 2016


Communiqué – 15 décembre 2016

 

La décision du Conseil d’Etat en date du 09 novembre 2016, précise que : « dans les bâtiments publics, sièges d’une collectivité publique ou d’un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif ». La Haute juridiction rappelle ainsi que le principe de séparation demeure la règle à respecter par les collectivités publiques en ce domaine.
En passant délibérément outre cette décision, Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a récemment décidé d’installer une crèche de Noël dans les locaux du Conseil Régional. Outre le côté volontairement provocateur, c’est par un acte délibérément anti-laïque que se manifeste le « fait du prince ».

 

Les organisations signataires :
 Dénoncent la provocation politicienne de Monsieur Laurent WAUQUIEZ. En ces temps troublés, où la Laïcité est seule capable d’apporter aux citoyennes et aux citoyens la concorde civile, point n’est besoin de cliver encore un peu plus les français sur les bases d’une religion particulière.
 Exigent le retrait immédiat de cette crèche, au nom du respect de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905 ; la crèche installée dans les bâtiments du Conseil Régional ne dérogeant a priori en rien, à la règle de droit rappelée par la Haute Juridiction.
 · S’inquiètent que Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président de Région, se complaise à extérioriser ses idées religieuses personnelles, suite sans doute à son récent voyage au Vatican, en tant qu’élu pour y prendre ses consignes – fi du principe de séparation des églises et de l’État-, voire à propager des idées obscurantistes, ce dont il a déjà fait preuve par son allégeance à un électorat issu de la «manif pour tous.»

 

Comité1905 Auvergne-Rhône Alpes ; Comité1905 de l’Ain ; UFAL Région(Union des Familles Laïques) ; ADLPF (Association des Libres Penseurs de France) ; Les Amis d’Eugène Varlin ; Observatoire Valentinois de la Laïcité ; Lumières Laïques- Cercle Maurice Allard ; FCI Lyon (Femmes contre les Intégrismes) ; Forces laïques Rhône-Alpes ;


Collectif laïque : communiqué sur les crèches dans les établissements publics

Communiqué de presse (du 06/12/2016) du Collectif laïque dont fait partie FCI

publié le 8 décembre 2016


Saisi de 2 arrêtés contradictoires des tribunaux administratifs d’appel de Paris et Nantes concernant l’installation de crèches de la nativité dans les établissements publics, le Conseil d’Etat a rendu son avis le 9 novembre 2016.

 

Le Collectif laïque a le regret de constater qu’une fois de plus, le Conseil d’Etat porte atteinte à la loi de 1905.

 

L’autorisation qu’il donne, pour byzantine qu’elle soit dans sa rédaction, d’installer de telles crèches dans des bâtiments publics, contrevient en effet à l’article 28 prévoyant, on ne peut plus clairement, qu’“il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions”.

 

Une crèche, qui incarne et expose tous les symboles de la nativité propres au dogme chrétien, est bien évidemment un symbole religieux. On remarquera d’ailleurs que le caractère temporaire et saisonnier limitant l’autorisation  d’installation de crèches est bien l’aveu qu’elles n’ont de sens qu’autour du 24 décembre….

 

Il est particulièrement choquant que le rapporteur prétende qu’elle puisse ne pas “exprimer la reconnaissance d’un culte” et être  des “éléments de décoration profane“.

 

Comme des guirlandes ou le traîneau du Père Noël sans doute!  De qui se moque-t-on ?

 

De plus, dans le contexte actuel d’exacerbation des exigences religieuses au prétexte du culturel, cet arrêt ouvre la voie à une surenchère revendicative dangereuse.

 

Cette décision politique, qui n’a aucun fondement juridique, est une véritable provocation, bien éloignée de la dimension pacificatrice de la laïcité dont le rapporteur prétend pourtant se réclamer.

 

Associations signataires :
Grand Orient De France, EGALE, Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise – Forces Laïques , A.E.P.L Ile De France, Chevalier de la barre , Comité Laïcité-République, Laïcité-Liberté, Centre d’Action Européenne Démocratique et Laïque, l’Observatoire de la Laïcité de Saint Denis, Femmes Contre les Intégrismes, la Ligue du Droit International des Femmes, Regards de Femmes, Comité 1905 (Draguignan), Comité 1905 de l’Ain, les Comité 1905, Grande Loge Mixte Universelle, Fédération Française de l’Ordre Mixte International “Le Droit Humain”, L’Union des Familles Laïques, Observatoire de la Laïcité de Provence.


Soutien à la loi d’extension du délit d’entrave à l’IVG

Pétition pour protéger l'accès à l'avortement

publié le 30 novembre 2016


C’est une lutte cruciale qui a lieu ce jeudi 1er décembre à l’Assemblée avec l’examen de la proposition de loi qui vise à pénaliser les sites délivrant de fausses infos sur l’interruption volontaire de grossesse.

En ces temps de regains réactionnaires, le droit des femmes à disposer librement de leur corps est en effet attaqué de toutes parts en France, notamment par certains candidats aux présidentielles et par des intégristes catholiques tels le président de la Conférence des évêques de France.

Signer la pétition de soutien à la loi

Ecrire à son député

 

En savoir plus

 


Patrick Kessel signe le manifeste !

Nouveau soutien d'un ardent défenseur de la laïcité

publié le 5 octobre 2016


Le Manifeste Pour en finir avec les intégrismes vient de recueillir une nouvelle signature ! Il s’agit de Patrick Kessel, actuellement président du Comité Laïcité République et membre de l’Observatoire de la laïcité. Journaliste, auteur, conférencier, militant associatif et syndicaliste, c’est un des fervents défenseurs de la laïcité en France, que nous sommes ravi·e·s de compter parmi nos soutiens.

 

Pour aller plus loin

un article de Patrick Kessel dans Libération  »En finir avec les procès en islamophobie »

un ouvrage de Patrick Kessel  »Ils ont volé la laïcité », dénonçant la récupération et le détournement de la laïcité par l’extrême droite notamment