pancartes féministes

Dérives communautaristes à Grenoble

publié le 14 mai 2022

COMUNIQUE DE PRESSE

Le maire de Grenoble, après avoir soutenu publiquement un collectif de militantes proches de l’islam politique prônant le port du hidjab dans le sport, souhaite faire approuver, le 16 mai prochain, un projet de modification du règlement des piscines municipales pour y permettre le port du « burkini ».

Le maire de Grenoble, inversant les principes, prétend garantir la liberté de quelques militantes communautaristes. C’est une véritable insulte pour toutes celles qui se sont battues depuis des années pour l’égalité, parfois au péril de leur vie, et à celles et ceux qui continuent de le faire.

Expression sexiste et patriarcale qui cautionne des injonctions pseudo religieuses, ce projet est contraire à la volonté d’émancipation prônée par la République. Il vise à dicter aux femmes comment se vêtir. Il entretient l’un des ressorts d’une idéologie imposée par des hommes aux femmes, et à elles seules : dissimuler leur corps, assimilé dans sa totalité à un objet sexuel. Triste similitude avec, entre autres, l’Afghanistan qui interdit aux filles la fréquentation de l’école et oblige à nouveau aujourd’hui les femmes à porter la burqa.

Les associations membres du Collectif Laïque National dénoncent et s’opposent à ce projet et resteront vigilantes à toutes dérives communautaristes. Elles rappellent que tout traitement différencié des personnes fondé sur des motifs liés au genre et à la religion constitue une discrimination, délit puni par la loi.

Fait à Paris, le 13 mai 2022

COLLECTIF LAÏQUE NATIONAL

contact@collectif-laique-national.org


« Ma Famille Afghane » Un film de MICHAELA PAVLÁTOVÁ au Comoedia LYON le lundi 9 mai à 20h00

publié le 4 mai 2022


Exposition, Spectacle, Rencontre : Le 18 mars 2022 au centre social et culturel de Champvert

publié le 4 mars 2022


Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes.


Le potentiel infini des femmes dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes.

publié le 28 février 2022


L’association Coup de Soleil Auvergne Rhône-Alpes en partenariat avec Medfeminiswiya et FCI a le plaisir de célébrer les parcours et initiatives des femmes rurales d’Afrique du Nord

Quand et où ?

Les 1er et 3 mars de 18 à 21h à la Maison des Passages44 Rue Saint-Georges 69005 Lyon

Le 2 mars de 14h à 17h au Centre Social de la Sauvegarde 26 Av. Rosa Parks 69009 Lyon

Nos invitées

Le programme



Revue de presse : édito de Martine Cerf

"Le danger de banaliser l'inacceptable"

publié le 10 septembre 2018


FCI recommande la lecture de cet éditorial de Martine Cerf de l’association Egale !

« Cet été, plusieurs évènements qui auraient dû susciter l’indignation sont passés quasi inaperçus dans le ralentissement des vacances. Leur répétition autant que la complaisance des médias à l’égard de tous les discours qui déconstruisent les valeurs qui fondent notre société amène insensiblement à banaliser des faits inacceptables, au point de ne quasiment plus susciter de réaction. Fatigue ? Démobilisation ? Renoncement ? Les trois seraient un grand danger pour nos libertés… »

 

Lire la suite : https://www.egale.eu/news/1589/188/Le-danger-de-banaliser-l-inacceptable.html

 


Solidarité avec les Iraniennes en lutte contre le voile !

De plus en plus nombreuses malgré les menaces et la répression, chaque mercredi, des Iraniennes tombent le voile obligatoire. C’est le #WhiteWednesday

publié le 8 mars 2018


Depuis des semaines, de courageuses femmes iraniennes ont retiré leur tenue islamique dans l’espace public et brandi en grimpant sur un édifice public, un voile blanc au bout d’un bâton. Certaines d’entre elles ont  été arrêtées et emprisonnées.

 

en savoir + :

Rassemblement de soutien aux iraniennes en lutte contre le voile islamique obligatoire !

8 mars 2018 solidarité avec les Iraniennes en lutte contre le voile !

 


« Libérez le blogueur saoudien Raif Badawi ! »

Pétition de soutien adressée au Président de la République française

publié le 19 février 2018


FCI a signé avec 30 autres associations une lettre adressée au Président Macron, lui demandant d’intervenir pour le blogueur saoudien Raïf Badawi, emprisonné depuis le 17 juin 2012 dans son pays d’origine, l’Arabie saoudite, en raison de sa défense pacifique des droits humains.

 

Signer la pétition : ici !